La jeunesse vue par Luc Ferry (1/6) : «Il y a un refus de vieillir».

«Je suis le Président de la jeunesse de France.» C’était au soir du 6 mai 2012 à Bastille. François Hollande, tout juste élu Président de la République, confirmait son engagement auprès des jeunes, priorité de son projet présidentiel. Un an plus tard, l’Ecole de journalisme de Sciences Po propose de faire un premier bilan en compagnie de Luc Ferry, philosophe, ancien ministre de l’Education et auteur de La Politique de la Jeunesse (Editions Odile Jacob).

Qu’est ce qu’être jeune aujourd’hui ? C’est la question que nous lui avons posée pour le premier volet de notre rencontre. Les jeunes sont adolescents plus tôt. Les adultes sont jeunes plus tard. Telle est la définition de la jeunesse aujourd’hui pour Luc Ferry. Etre jeune, ce n’est plus seulement la période entre 18 et 25 ans, âge du passage à la vie active. C’est désormais un véritable état d’esprit. Selon le philosophe, «il y a une refus de vieillir dans notre société, un jeunisme ambiant».

Par Claire Estagnasié & Simon Buisson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s